^Haut de page

La Pax Romana

 

La Paix romaine ou Pax Romana en latin, désigne la longue période de paix imposée par l'Empire romain sur les régions contrôlées. L'expression provient du fait que l'administration et le système légal romain pacifiaient les régions qui avaient souffert des querelles entre chefs rivaux.

Cette période est généralement considérée comme avoir duré de -29, quand l'empereur Auguste a déclaré la fin des grandes guerres civiles du premier siècle, jusqu'en 180 à l'annonce de la mort de l'empereur Marc-Aurèle

La guerre est reléguée aux frontières où un imposant dispositif de défense, les limes permet de contenir d'éventuels débordements des peuples barbares. Le climat de paix qui règne à l'intérieur est propice à la diffusion du mode de vie à la romaine au sein des urbs (villes) qui se construisent partout sur le modèle de Rome.

 

Les habitants de la Gaule sont devenus des Gallo-Romains. Pendant plusieurs siècles, ils vivront dans une paix relative (en tout cas bien plus en paix que durant les siècles de fureur qui suivront, en particulier le notre) qui apparaîtra un âge d'or aux générations suivantes.

 

 

Claude, né à Lugdunum (Lyon) en Gaule en 10 av. J.-C., fils de Drusus et Antonia Minor, elle-même fille de Marc Antoine et d'Octavie,  fut le premier empereur né hors d'Italie. Il succéda à Caligula en 41 en devenant le quatrième empereur de la dynastie julio-claudienne alors qu'il avait déjà une cinquantaine d'années.

Il étendit la citoyenneté romaine à des nombreuses cités dans les provinces, notamment en Gaule où il était né. Sensible aux demandes des notables gaulois, il obtint en 48 du Sénat que ceux-ci puissent accéder aux magistratures publiques de Rome et donc au Sénat romain. Reconnaissants, les délégués des nations gauloises firent graver son discours sur les Tables Claudiennes, plaques de bronze placées dans le sanctuaire fédéral de Lugdunum, retrouvées et exposées au Musée gallo-romain de Fourvière à Lyon.

De récentes études ont conduit les chercheurs à reproduire certaines parties de cette plaque, les bronziers ségusiaves ont de nouveau été mis à contribution ! Les reconstitutions ont été réalisées à la Fonderie de l’Oppidum de St Jean St Maurice.

Cependant, les signes de la prochaine fin de l'Empire s'accumulent : pression accrue des barbares, graves crises institutionnelles d'un Empire rendu ingouvernable par son gigantisme.

Quand l'Empire est finalement partagé en deux, la Gaule est une pièce maîtresse de l'Empire d'Occident. Mais la chute de ce demi -Empire est déjà inéluctable.

 

 

yjfgjgjhh:jkhlkh

Copyright © 2013. St Jean St Maurice  Rights Reserved.